cher Ami du thé,

Le jardin de thé que vous vous apprêtez à découvrir se nomme Filleule des Fées (découvrir l’origine de ce nom) et prend racine au cœur de la Vallée du Blavet.
Le Blavet est une rivière de légende traversant la Bretagne du Nord au Sud. Son cours d’eau naissant, discret, disparaît sous le chaos prodigieux de Toul-Goulic. Il ne laisse alors deviner sa présence que par un clair chuchotement caressant les racines des hêtres et chênes séculaires pour leur confier les mystères de son parcours souterrain. 
Lorsqu’il réapparaît, glorieux et apaisé, c’est pour dérouler tranquillement les méandres de son cours dans un paysage tantôt escarpé, tantôt doucement vallonné. Au matin, la nature qu’il traverse se retrouve enrobée sous un épais manteau de brume. Manteau, qui lorsqu’il s’ouvre à la lumière, laisse apparaitre un ciel aux nuances infinies.
C’est dans cet environnement et grâce aux soins attentifs des bonnes fées du Blavet que grandissent les camélias à thé du jardin Filleule des Fées. 

Il était une fois …

Des théiers en Bretagne. 

Le théier (appelé camélia à thé, camélia de Chine ou par son nom latin Camellia sinensis) est un proche parent des camélias à fleurs qui ornent les jardins bretons. C’est la variété de camélia à thé que nous avons désormais acclimaté en Bretagne pour vous offrir ses jeunes feuilles et les arômes du terroir breton. 

Ainsi, à chaque printemps puis jusqu’à l’automne, lorsque le moment est venu, nous prélevons respectueusement les feuilles les plus tendres et bourgeons. Nous les transformons ensuite artisanalement en un thé vert, blanc ou noir. Nous veillons aussi à conserver et mettre en valeur pendant la transformation le caractère unique de ce thé aux influences Bretonnes.

FABRIQUER UN EXCELLENT THÉ,

Un peu de magie, beaucoup de patience. 

Les camélias Filleule des Fées se développent sans ajout d’engrais ni de pesticide, en puisant dans le sol granitique acide de la vallée du Blavet. Ses brumes matinales, son hygrométrie et son climat en font un lieu idéal de culture.

Chaque année à partir du mois d’avril, nous démarrons la cueillette des jeunes pousses. Nous les récoltons avec précaution, en évitant un prélèvement trop important, ce qui entrainerait un stress important pour la plante et un épuisement progressif du sol. Le prélèvement est compensé chaque année par un apport de paille et copeaux de bois collectés à proximité.  Bien sûr, notre thé est certifié bio.

Le milieu naturel est préservé, la cueillette manuelle est limitée, les pesticides et engrais bannis…
Des pratiques en rupture avec les méthodes usuelles de culture du théier privilégiant le rendement.

    La retrospective du projet

2006
LES PREMIERS PLANTS

Weizi et Denis plantent 10 théiers en pleine nature, au sein de la vallée du Blavet.

La moitié des jeunes plants fait le délice des chevreuils, l'autre moitié survit et continue de pousser sans soin particulier. Les survivants deviennent au fil des années de magnifiques arbustes.

2014
PREMIÈRES CUEILLETTES ET DÉGUSTATIONS

Les théiers sont assez forts, il devient possible d'en prélever quelques feuilles pour la fabrication de thé. Le thé vert produit présente une palette aromatique riche et séduisante, liée au terroir et aux conditions de culture « semi-sauvage ». Ils sollicitent différents avis, les retours sont encourageants. La décision est prise de créer une plantation expérimentale.

 

2015
LA PREMIÈRE PLANTATION

L’expérience se met en place et les gros travaux commencent... Il s'agit de planter environ 200 théiers d’origines différentes.

 

2016
EXPÉRIMENTATIONS DANS LA PRODUCTION

Depuis 2016 : chaque année, entre Avril et Juillet, nous procédons à la cueillette des jeunes feuilles en vue de tester différentes méthodes et paramètres de transformation des feuilles en thé vert, blanc et noir. Notre installation étant artisanale, nous pouvons facilement réaliser des analyses comparatives.

 

2018
LE JARDIN GRANDIT

Ce ne sont pas moins de 2 000 théiers issus de nos propres boutures qui sont plantés. Bien sûr, ces boutures ont été prélevées sur les théiers qui nous ont donné les thés les plus intéressants. Ce sont ces théiers que nous vous proposons de parrainer.

AVRIL 2019
CHANGEMENT D'ÉCHELLE

C'est un grand moment pour Filleule des Fées. Le jardin de thé compte désormais près de 13 000 plants aux origines diverses, pour partie de graines et pour partie de boutures. Pour nous soutenir, c'est ici